22 janvier 2021
Bienfaits de la poire

Avec sa silhouette féminine, sa saveur doucement sucrée, sa texture fondante, juteuse et rafraîchissante, il n’est pas étonnant que la poire fut surnommée par Homère « le cadeau des Dieux ». Originaire d’Asie centrale, ses différentes variétés furent fortement développées par les Romains qui l’amenèrent dans nos contrées et on peut en dénombrer plusieurs milliers aujourd’hui, bien que seulement une bonne dizaine soit proposée sur nos étals.

Une expression parle d’« être bien plus sain qu’une poire ». Magnifique but à atteindre tant ce fruit regorge de propriétés bienfaisantes. Saviez-vous que la poire fait partie des fruit les moins allergènes et que la plupart des personnes la digère parfaitement ? Bien mûre, elle lutte contre les douleurs et l’acidité stomacale et aide les digestions difficiles.

Riche en eau, elle permet de se désaltérer tout en fournissant à vos cellules une large gamme de vitamines (A, B, C et E), minéraux et oligoéléments. Ses fibres solubles et insolubles favorisent l’élimination régulent le transit intestinal, ainsi que le taux de cholestérol. Carotène, vitamine E, flavonoïdes, des antioxydants, permettant de contrer les radicaux libres, pour conserver la jeunesse de nos cellules et notre peau.

En pratique, sa saison s’étant d’Août à Mars. Choisissez-la avec une peau bien lisse et tendue, le pédoncule bien attaché. La poire continue de mûrir après sa récolte et peut se conserver de quelques jours à quelques semaines à température ambiante. Délicieuse simplement à la croque, on la retrouve de l’entrée au dessert. Elle se prête au jeu du sucré-salé dans une salade, un tajine, ou sur un plateau de fromage. Pochée avec des épices chaudes ou des zestes d’agrumes, accompagnée de pain d’épices, en tarte ou en gâteau, elle aide la compagnie des fruits secs comme les amandes, noix, noisettes.

Alors, qu’avez-vous prévu au menu cette semaine ?